Soeurs de Gethsémani

Accueil

Le Charisme

L’Histoire

La Mission

Avec d’Autres

Les Communautés

Agenda

Bibliographie

Contact

La Mission

Gethsémani, cri de vie !

Pour nous, partager la peine de ceux avec qui nous sommes en lien, c’est entendre la douleur du monde.
Il faudrait choisir les personnes les plus délaissées, les plus misérables. Ainsi, j’aimerais beaucoup les prisonniers, les galériens.

Père Antoine NICOLLE

Vitraux église Châtillon sur Chalaronne Vitraux église Châtillon sur Chalaronne

Partager la vie de personnes éprouvées, c’est rencontrer Jésus qui non seulement prend sur Lui leur peine, mais qui les console et leur communique son espérance.

« Les pauvres ! Voilà votre principale affaire, pour laquelle vous devez tout quitter ! »

Vincent de Paul

Les priorités missionnaires sont celles que le « charisme » de Gethsémani privilégie. Au cœur de ce monde, tous ceux qui peinent, souffrent, qui sont seuls et abandonnés, ceux qui luttent à l’heure de l’agonie, nous sont particulièrement chers.

Dieu a besoin de nos bras, de nos mains, de nos cœurs pour que reculent l’ abandon, la solitude, la pauvreté, l’exclusion, la détresse.... Avec des gestes de tendresse, de miséricorde et avec des mots, les Sœurs de Gethsémani veulent dire que Dieu aime chacun. Le grand projet de Dieu c’est le bonheur pour tous !

« La charité ne peut demeurer oisive, elle nous applique au salut et à la consolation des autres. »

Vincent de Paul

Gethsémani, c’est Dieu au plus profond du drame humain.

Nous rejoignons à travers des professions diversifiées et des insertions communautaires de proximité tous ceux qui, enfants, jeunes, adultes, font la dure expérience de la solitude et de l’abandon.

Livre de Vie

- les personnes âgées les plus abandonnées, les plus marquées par la maladie qui détériore l’être humain, les plus atteintes par la déchéance physique ou mentale.
- les handicapés physiques et mentaux.
- les personnes en fin de vie, sans liens familiaux.
- les prisonniers, particulièrement seuls, rejetés, abandonnés.
- les personnes en détresse, sans travail ni aucun soutien humain.
- les enfants de parents en grande difficulté qui subissent les conséquences de ces situations.
- au Niger, ce pays d’Afrique qui vit lui aussi l’abandon avec son peuple qui cherche les moyens de s’autoalimenter, au cœur d’une Église jeune, remplie d’ espérance.

Un charisme qui nous ouvre à la proximité, à la communion ... au creux de la nuit, passeurs d’Espérance.

« A la suite du Christ, aucune souffrance ne peut te laisser indifférente ... » « Jésus rend à l’homme sa dignité de fils. Il considère la souffrance comme un mal à faire reculer. »

Livre de Vie

Haut de page

Contact | Mentions légales | Bibliographie | Plan du site
Soeurs du Christ à Gethsémani - 59 rue Jean Jaurès - 42800 RIVE DE GIER
Une réalisation JUPINFO
23360 visiteurs