Soeurs de Gethsémani

Accueil

Le Charisme

L’Histoire

La Mission

Avec d’Autres

Les Communautés

Agenda

Bibliographie

Contact

Bienvenue sur notre site !

Se mettre en route ...

Se mettre en route... c’est ce qu’on fait Marie et Joseph qui se dirigent vers Bethléem où ils trouvent porte close et Jésus naît, comme un sans abri, dans la pauvreté d’une étable parce qu’il n’y avait pas de place pour eux à l’hôtellerie. Se mettre en route, c’est l’expérience de Marie et de Joseph que vivent aujourd’hui des millions de personnes déplacées partout dans le monde... migrants politiques, économiques, réfugiés...
Pas de place à l’hôtellerie, c’est la situation que vivent bien des personnes sans abri qui dorment à la rue, sur les trottoirs ou les parkings, dans les halles d’immeubles ou sur les bancs des jardins publics.
Pas de place dans la société... Bien des jeunes sans qualification ou en recherche d’emploi pensent qu’il n’y a pas de place pour eux dans la société. De même, bien des travailleurs angoissent de perdre leur place dans l’entreprise. Et nous connaissons certains de nos voisins, de nos amis, de nos familles même qui désespèrent tellement de trouver leur place qu’ils en ont des idées noires...
Pas de place pour bien des personnes âgées qui vivent dans une grande solitude.


Sur cette route de l’Avent qui nous rappelle que Dieu s’est fait pauvre, posons-nous la question : comment sommes-nous solidaires de nos frères et soeurs dont nous parlons, les migrants, les déplacés, les sans abri, les sans espoir... ?
Prenons-nous le risque de la route, avec nos fragilités avec un coeur de pauvre, pour faire grandir la solidarité en nous tendant la main les uns les autres dans notre prière comme dans notre quotidien.

Méditation : Et vous, qu’est-ce qui vous étonne...


Lettre du Niger N°32 Octobre 2018

Des Nouvelles du Niger


Gethsémani : pourquoi l’Institut porte-t-il ce nom ?

Fresque réalisée par Monsieur PLESSARD, dans la Chapelle de la Maison-Mère à Mazamet, aujourd hui démolie.Gethsémani est un lieu situé au pied du Mont des Oliviers à Jérusalem : le Jardin des Oliviers.

Dans ce jardin, avant d’être arrêté, Jésus a ressenti l’angoisse, la peur, le rejet, la solitude, l’abandon. Aujourd’hui, tant d’hommes et de femmes vivent « les nuits de Gethsémani ».

Le nom de l’Institut s’enracine dans l’un des aspects majeurs du Mystère de la Vie de Jésus : la solitude et le combat au moment d’ affronter sa souffrance et sa mort.

L’agonie du Christ à Gethsémani est au cœur du mystère pascal. Elle est un combat pour Dieu, un combat pour l’homme, dont l’amour sort vainqueur.

Livre de Vie des Soeurs du Christ à Gethsémani


Contact | Mentions légales | Bibliographie | Plan du site
Soeurs du Christ à Gethsémani - 59 rue Jean Jaurès - 42800 RIVE DE GIER
Une réalisation JUPINFO
31542 visiteurs